Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Le blog de Frédérique Ramos, poète.
  • : Ce blog a pour objet de partager mon univers artistique: Poésie, Musique, Arts...
  • Contact

Profil

  • Frédérique STERNBERG-RAMOS
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique.
J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique. J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...

CONTES ET RECITS

Recherche

Pages

Liens

11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 17:17

 

Résultat de recherche d'images pour "désert"

 

                     HYMNE AU DESERT

 

 

Scintillements perlés d’un silence infini

Rythme pur de la vie lentement assoupie

Le cœur du sable d’or ouvert aux vents puissants

C’est le désert sans nom qui hante nos esprits

Désert de feu, de mort, qui respire sans bruit

En gravant dans notre âme un tourbillon d’étoiles

Qui éclairent la nuit pesante comme un marbre

Désert perdu, désert recelant des trésors

Qui hantent nos regards tout obscurcis de songes

Ta légende s’écrit en grains d’ocre lamé

Et dessine un mirage ébloui de cités

Qui sommeillent toujours au sein de nos consciences

Dans l’enclos fascinant des mythes oubliés …

Résultat de recherche d'images pour "désert"

Partager cet article
Repost0
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 17:14

Image associée

 

                            LA MELOPEE DU DESERT

 

 

                                Au cœur ondulant

Du long Sahara

Vont les Touaregs

Sur leurs chameaux blancs

 

Et souffle le vent

Du désert ardent

Le temps n’a plus cours

Sur le sable lourd

 

Au cœur rayonnant

Du long Sahara

Vont les hommes fiers

Aux marches altières

 

Et mugit le vent

Du désert troublant

Toute âme s’y perd

En mirages clairs.

 

Résultat de recherche d'images pour "désert"

Caravane Désert Safari Dune Chameaux Tour

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 16:45


Désert, Sable, Paysage, Sun, Sunset, Sec

Résultat de recherche d'images pour "désert"


 

 

  IMAGES DU DESERT

 

 

 

Des silhouettes qui passent

Ombres vagues et pâles

Trace humaine, animale

Qui s’inscrit dans le sable,

Tant de pas de nomades

Effacés par les vents

L’amble long des chevaux

Les sabots des chameaux

Gravant en éphémère

Leurs empreintes parfaites…

Le temps qui se déroule

Sur un fil de lumière

L’aveuglance absolue

Des images du ciel

La chute du soleil

Sur les têtes voilées

Et le puits silencieux

Emergeant des mirages,

Le destin qui s’inscrit

Dans le rond des nuages

La rougeur du couchant

Baignant les hamadas

Et la splendeur lunaire

Sur l’erg ensommeillé

Quand le désert glacé

                                S’endort pour mieux rêver…

 

                     Dunes De Sable, Désert, Collines, Windy

Résultat de recherche d'images pour "désert"

Partager cet article
Repost0
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 16:40

 




Désert, Sable, Dune, Paysage, Nature

Résultat de recherche d'images pour "désert"

 

                                      L’EAU DU DESERT

 

 

 

                                J’ai recherché l’eau du désert,

Je l’ai bue à lentes gorgées,

Elle a le goût pur du mystère,

Celui des horizons lunaires

Que les lunes d’or réverbèrent

Au sein des nuits les plus glaciales…

 

Encore en mon corps elle exhale

Son parfum de terre profonde

Une fragrance d’outre-monde,

On dirait mille harpes d’air

Glissant au milieu des palmiers

Quand le simoun venu du sud

Fait bruire leurs longs rameaux verts…

 

Je l’ai bue cette eau si magique,

Cette eau d’étoile au creux du puits,

Aux transparences galactiques,

Belle comme une mélodie

Et fraîche comme une prairie

Baignée de rosée ou de pluie,

Elle éteint toutes les pensées

Qui ne soient de limpidité…

 

Qui la goûte n’est plus le même,

Elle ouvre l’oasis suprême

Qui gît tout au fond de notre âme

Dans la splendeur bleue de ses palmes

Rayonnant l’indicible Calme…

 

David Bates, Art, Artistiques, Artistry

 

Résultat de recherche d'images pour "oasis dans le désert"

Partager cet article
Repost0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 18:00

Résultat d’images pour id:D1BE46E1D0F5BFB2F89D2C86651CF1EA4C67D368Résultat d’images pour id:D1BE46E1D0F5BFB2F89D2C86651CF1EA4C67D368
Oiseau Bleu Cristata Cyanocitta Jay OiseauKingfisher, Bird, Bleu, Plumage, Nature
    LE  TRIPTYQUE  DES   OISEAUX   (2)
Une volée d’oiseaux,
Un arbre aux yeux de rêve
Qui écoute leurs chants
Dispersés par les vents,
Frôlement d’aile aux feuilles,
Froissement doux des plumes,
Les feuillages s’incurvent
En berceaux de soie fine…
Un tout petit bleuté
Au bec bien recourbé,
Tarde sur une branche
Avant de s’éclipser…
L’arbre aux yeux nostalgiques
Voudrait bien le garder,
Lui qui n’a jamais pu
Voguer vers l’horizon…
Ce serait un ami,
Une présence tendre,
Mais l’oiseau se décide,
Et part vers l’aventure,
Fredonnant des légendes
Des pays d’outre-ciel…

Martin Pêcheur, Oiseau, La Faune, MacroMartin Pêcheur, Nature, Oiseau, La FauneNature, Animaux, Bird

Partager cet article
Repost0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 18:17

Sahara, Nightsky, Étoiles, Nuit, DuneDunes De Sable, Montagnes, Moon Hausse
 
PARFOIS MON CŒUR S’ENDORT
 
Parfois mon cœur s’endort
Tel un bassin d’eau claire
Perdu dans le désert,
A peine frémissant
Sous les feux du soleil,
Isolé, scintillant,
Oublié des mortels
Comme un temple scellé
Comme un tombeau caché.
Seul un oiseau très beau
Vient s’y désaltérer,
Mais nul n’a jamais su
Comment l’apprivoiser.

Résultat de recherche d'images pour "oasis dans le désert"

Partager cet article
Repost0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 18:09

Femme Art Créative Relaxation Jeune FilleRésultat de recherche d'images pour "tableaux vivants"Résultat de recherche d'images pour "tableaux vivants"

 
LE TRIPTYQUE DE L’ETRANGE
3. D’innombrables regards…
 
D’innombrables regards
Se tournent en tous sens,
S’agrandissent parfois
Sous l’effet de surprise,
Se closent à demi
Ou clignent et sourient,
Certains sont vraiment beaux
Et d’autres sont profonds,
Couleur d’aube rosée
Ou de menthe nouvelle,
D’ébène ou de noisette
Pailletés d’ocre roux…
 
Regards à l’infini
Posés de jour en jour
Sur la toile soumise
Apparemment dormante…
Ils impriment leur poids
De constant jugement
Sur chaque personnage
Inventé par le peintre…
 
Mais ce que l’on ignore,
C’est que chaque portrait
Fixe aussi les passants
Avec sévérité,
Las d’entendre juger
Ses couleurs et ses formes,
Ses lignes et reliefs…
Alors, prenez bien garde,
Innocents visiteurs
Des célèbres musées,
Aux regards des tableaux
Qui peuvent vous hanter
Le soir, dans vos demeures,
Lorsque vous oublierez
Les avoir rencontrés…


Hall, Boule, Femme, Salle De Bal, Musée


Sculpture, Ange, Garçon, Statue, Pierre

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 17:37


Livre, Paysage, Nature, Vent, Météo

Dans cette vie si rude et si sombre et amère,

Vie de deuils, d’abandons, de ruptures et de guerres,

Qui parfois fait de l’homme un monstre sanguinaire,

Capable de violer, massacrer, torturer,

De mentir, de tricher, de ruser, de spolier,

D’oublier jusqu’au nom de son humanité,

De devenir serpent, scorpion ou bien chacal,

D’être le plus cruel de la race animale,

Dans cette vie de lutte où l’on doit chaque jour

Se battre pour garder son enfant, son amour,

Sa place, son statut, son droit de liberté,

Son droit d’être compris, entouré, protégé,

Il est un guide qui jamais ne nous délaisse

Un compagnon qui sait adoucir nos détresses,

Qui nous ouvre chemin une lampe à la main,

Qui pare d’arc-en-ciel nos cartes de destin,

Un peu comme le son délicat d’un piano,

Comme l’éclat pastel d’un lever de soleil,

Comme le goût sucré d’un raisin de la treille,

Comme le souffle doux d’un tiède siroco,

Il est là près de nous, il habite en notre âme,

Sans qu’on en ait conscience, il nous baigne de calme,

Intangible, invisible et puissant médiateur,

Lui seul sait nous parler d’un avenir meilleur

Sans doute car il est l’essence de la vie,

       Il s’appelle l’Espoir, rien n’existe sans lui.

Coucher De Soleil, Des Forêts, Nature

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 18:32
 

Résultat de recherche d'images pour "mer"

DEVANT LA MER...

Enrouler son esprit dans la vague argentée

Qui miroite et poudroie son écume diaprée,

Entendre comme un rêve indistinct et tranquille

Toutes les voix mêlées des passants qui défilent,

Suivre le vol précis des mouettes qui se posent

A la crête de l’eau sur le berceau des flots,

Ou la trace lamée d’un avion dans les airs

Ou le mince triangle d’une voile blanche

Avançant tel un songe au bout de l’horizon,

Se taire et laisser taire la rumeur sans fin

Qui sans cesse envahit notre mental troublé,

Sentir le goût iodé promené par le vent

Ecouter le ressac profond, irrégulier,

Ce grondement qui naît de la Vie primordiale,

Le cœur de la planète au murmure ancestral,

Ataraxie de l’âme en harmonie parfaite

Dont la cadence intime exalte avec ivresse

L’unité retrouvée de notre être et du monde.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 17:05
Résultat de recherche d'images pour "livre broché"
 
 
On a tant parlé d’eux…

On a tant parlé d’eux que je n’ose plus guère
Essayer d’expliquer leurs étonnants mystères…
Ils ont depuis des âges presque immémoriaux
Fasciné notre esprit et comblé notre cœur.
De nos jours, il arrive - et c’est un grand malheur-
Que l’on puisse oublier leur précieuse existence
Comme s’il suffisait de jouer sur des écrans
Pour que meure à jamais leur sagesse d’antan !
Les livres près de nous sont un frère, un ami,
Toujours présents par les jours de mélancolie,
Il
s offrent un savoir ou font s’enfuir l’ennui,
L’âme y puise un plaisir qu’on ne saurait décrire,
Capable d’atténuer les épreuves subies.
Ils parlent du réel ou de l’imaginaire
D’énigmes, d’aventure ou de psychologie,
Si vaste est leur empire aux mille et un royaumes
Qu’on ne pourra jamais en clore les frontières !
Rien que toucher des doigts leurs feuillets de papier
Nous donne l’avant-goût d’une sensuelle joie
Car ils crissent, frémissent et semblent respirer
Sous le souffle léger de la main qui les tient
Et qui tourne la page avec un geste doux.
Imprimés noir sur blanc, ornementés parfois
De dessins chamarrés ou de gravures fines,
Ils captivent encore un peu plus le regard…
Aujourd’hui, on le sait, la plupart d’entre nous
Ne peuvent se passer de leurs précieux portables,
Alors, n’oublions pas, dans cette démesure,
De laisser une place aux livres de papier
Qu’il fait si bon 
ouvrir, respirer et toucher
Pour en sentir la pâte humaine et végétale,
Cette magie si douce issue des temps passés !
Partager cet article
Repost0