Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Le blog de Frédérique Ramos, poète.
  • : Ce blog a pour objet de partager mon univers artistique: Poésie, Musique, Arts...
  • Contact

Profil

  • Frédérique STERNBERG-RAMOS
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique.
J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique. J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...

CONTES ET RECITS

Recherche

Pages

Liens

/ / /

 4004961536_5ddf100a0e.jpg

4679282423_6438138a2c.jpg

 

 

 

APPRENDRE

 

 

Apprendre

à cueillir chaque instant

comme un bouton de rose fraîche,

être la chair nacrée des pêches

sous un soleil qui se prélasse,

beauté d'un coeur en douce extase,

parfum suave d'existence

tissant l'âme de joies intenses...


 

Apprendre

à parler des langages

fleuris d'espérances légères,

vivre les mots d'amour extrême,

haute passion, flammes brûlantes,

saisir la parfaite immanence

au creux doré d'une parole,

quand le silence abandonné

s'exile en vierges paraboles...


 

 

Apprendre

à goûter au bonheur,

chaque jour éclaircir son âme

en un tableau de pastels fins

effaçant l'ombre du destin,

Oeuvre de sereine alchimie,

apprendre à savourer la Vie!


 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

BRAVER

 

 

Braver les peurs rôdant

au coeur de nos pensées,

les brouillards obsédants

d'impalpables regrets.

 

Braver la pesanteur

qui entrave nos coeurs,

la tentation de fuir,

le désir de mourir.

 

Braver le désespoir

puits gelé d'ombre noire,

où se traîne, assoupie,

toute mélancolie.

 

Braver son double pâle

en aura grise et fade,

errant, l'âme malade,

dans les couloirs du mal.

 

Soi-même se braver,

se défier, s'éprouver,

chaque jour vaillamment,

jusqu'en son dernier temps.

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

CONTEMPLER

 

 

 

Contempler

 un cristal,

  transparence absolue,

   l'âme plane éperdue

    au creux fin des reflets

      irisés qui scintillent

       arcs-en-ciel si mobiles

         qu'on dirait une mer

           aux longs flux et reflux...

 

 

Contempler

 une rose,

   un château de pétales

     aux fenêtres d'eau claire,

       parfums d'aubes très pâles

         qui s'échappent de l'air

           merveille indescriptible

             dont l'essence fragile

               peu à peu se détisse

                 pour mourir au zénith...

 

 

Contempler un enfant,

  tout-petit qui sommeille

   une joue de soie douce

     adorablement pure,

       une toile de cils

         ombrageant ses paupières,

            broderie délicate

              brillant à la lumière,

                émouvant abandon

                   d'innocence absolue,

                      nostalgique tableau

                       d'un paradis perdu...

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

DECOUVRIR

 

 

Découvrir le secret perdu

La clef des bonheurs inconnus

Le miroir d'une vie précieuse

Petites clartés en veilleuse

Guidant vers le monde idéal

 

Découvrir l'éclat virginal

D'un amour ou d'une amitié,

Le coffre de félicité

Scellé de brume et de cristal.

Découvrir son chifre sacré

Puis savoir bien tout refermer

Et tout garder pur et parfait

En notre temps d'humanité

 

Découvrir l'arcane infinie

Qui est de sereine harmonie

Evanescente image d'air

Où se gravent nos années claires

 

Découvrir le secret perdu

Notre coeur humain mis à nu

Le miroir d'une mort somptueuse

Prêt aux voyages inconnus...

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

ECOUTER

 

 

Ecouter

l'oiseau bleu

le silence des neiges

le brouhaha des villes

l'ondulation des houles

le bercement des vents

et le temps qui s'écoule...

 

Ecouter

les déserts

palpitants sous la lune

bruire du songe ardent

des insectes nocturnes

et le chant de l'eau pure

ruisselant dans les puits

au creux des oasis

quand tout est endormi

 

Ecouter

la beauté

qui parle au fond des coeurs

la perle d'infini

qui fait rire l'esprit

toutes ces voix de l'âme

sans cesse murmurantes

qui semblent échappées

des bords du paradis

 

Ecouter l'oiseau blanc

ses légendes de rêve

pluie d'étoiles mythiques

sur les vies en dérive

 

Ecouter l'univers

la musique des sphères

le tourbillon sans fin

des anneaux de lumière

 

Ecouter

à loisir

chanter l'Eternité!

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

FORGER

 

 

Forger l'autel de la patience

en marbre d'âme pure et lisse

chaque épreuve est un grain de pierre

ornant les chemins de la terre.

 

Forger l'autel de la constance

en un granit indéfectible

chaque douleur grave en l'esprit

ses feux de brûlante ordalie.

 

Forger l'autel de compassion

en bleu de lapis-lazuli

chaque mot de paix et d'union

est plus beau qu'une pierrerie.

 

Forger l'autel d'un coeur cosmique

en un diamant d'eau transparente

toute pensée devient musique

créant mille aubes scintillantes...

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

GOUTER

 

 

Goûter l'instant,

le fil ténu de joie plus tendre qu'un velours,

le suc exquis d'un songe exhalé par la nuit,

l'horizon qui s'étend dans les yeux en nuages,

passage vagabond d'une ombre en rêverie...

 

Goûter l'espoir,

comme un humain soupçon de l'immortalité,

cette source cachée transcendant les malheurs,

cette force sacrée qui sait réanimer

l'enthousiasme défunt des coeurs désespérés.

 

Goûter la vie,

le pur plaisir du corps aspirant les vents frais,

une alliance de souffle et de rêve et d'idée,

le désir de connaître et la soif d'exister,

la passion de l'extrême et la folie d'aimer.

 

Goûter! sentir! humer! extase et suavité!

Goûter à l'infini toute chose créée!

Sur le clavier du temps sonore et parfumé,

Goûter comme un écho de notre éternité!...

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Partager cette page
Repost0