Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Le blog de Frédérique Ramos, poète.
  • : Ce blog a pour objet de partager mon univers artistique: Poésie, Musique, Arts...
  • Contact

Profil

  • Frédérique STERNBERG-RAMOS
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique.
J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique. J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...

CONTES ET RECITS

Recherche

Pages

Liens

25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 13:02

           4308069791_4d61169947.jpg4308807744_8863a59c2a.jpg

 4280664831_a3dd60c08a.jpg

 

                    L’AMETHYSTE

 

Qui dira la beauté de la pierre améthyste :

Du mauve délicat jusqu’aux violets intenses,

Des plus petites druzes aux géodes immenses,

Elle vous peint au cœur une extase d’artiste.

 

En ses pointes cristal, un univers existe

Qui nous lie dans son charme et peut nous mettre en transes,

Ouvrant porte aux visions qui scintillent et dansent,

Révélant un savoir auquel nul ne résiste.

 

Nées au sein du magma des roches en fusion,

Elle est nourrie du feu, des sucs et des vapeurs

D’une terre livrant ses dons à profusion.

 

Qui boira dans sa coupe, aura sens de l’honneur,

Doux sera son sommeil, belles ses actions,

Tendresse et paix divine l’auréoleront.

 

 

 

6667025003_265b324ec3.jpg

Les_vertus_de_la_Cornaline-1-.jpg

LA CORNALINE

C’est une pierre orange aux rougeurs vermillon,

On dirait la couleur des laves en fusion

Qui roulent sur la terre en larges tourbillons,

Laissant sur leur parcours d’écarlates sillons.

Austère et dense, elle a charge de protection.

Elle promet santé, richesse et séduction.

Sa très vive énergie nous incite à l’action

Et renforce l’élan de nos aspirations.

Qui voudra la choisir, devra l’apprivoiser,

En sa paume laisser tout doucement tiédir

Ses parois veloutées aux délicats rayons.

La gemme alors pourra, ressentant nos désirs,

Par quelque effet magique de transmutation,

              Nous convaincre d'oser leur réalisation.

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 18:17
 
8069981175_5562a5808e.jpg
              
 
                  LE QUARTZ ROSE
 
Pareil aux bourgeons clairs d’une fragile rose,
D’une délicatesse exquise et précieuse,
Evoquant une harpe aux cordes langoureuses,
Tout au creux de nos mains chante le cristal rose.
 
En sa présence claire, aucun mot dur ne s’ose,
Il rend l’esprit léger et la conscience pieuse,
Et quand il fait s’enfuir nos pensées ténébreuses,
Un flocon d’innocence en notre âme se pose.
 
Sa neigeuse blancheur aux veinules diaprées
Enchante le regard et nous rend prisonniers
Du calice brillant où bat son cœur nacré.
 
        Fontainier de lumière et patient jardinier,
Il laisse croître en nous des rêves chamarrés
Qui parlent de tendresse et d’amour étoilé.
 
5127968080_c26735ff43.jpg
Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 18:02

6715419573_9bc8cf36ab.jpg

 93389263_bb5956b077.jpg

                                               LE JADE

 

 

              Le jade aux yeux de liane et de tendre bourgeon

Aurait été la pierre aimée de Salomon,

La pierre de sagesse et d’harmonisation

Qui entre terre et ciel établirait un pont.

 

Dans sa douceur laiteuse, on se prend à rêver,

L’esprit en s’y plongeant recueille des visions,

Jade clair ou foncé, lisse, fin et bien rond,

On dirait dans la main un petit oisillon.

 

Ses veinules serpentent en sinueux sentiers,

Serait-ce le chemin vers l’immortalité

Ainsi que l’ont écrit les légendes sacrées ?

 

Les Chinois, les Mayas le firent rayonner

Sur les masques royaux, en bijoux raffinés,

             Et de nos jours encore on veut le révérer.

 

 

Image associée

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "jade"

Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 17:58

2953802544_0bcfcd771f.jpg

 13904965_eab773153b.jpg

 

                                        LE QUARTZ

 

 

                C’est le plus envoûtant, fascinant, merveilleux

De tous les minéraux qui peuplent l’univers,

Ce cristal qui palpite aux tréfonds de la terre,

Créant des féeries dont toute âme s’émeut

 

Tant on les croit issues d’au-delà de nos cieux.

Eclosions de beauté parfaite et de mystère,

Elles sont du divin les pures messagères,

Et contempler le quartz rend l’esprit bienheureux.

 

Teinté de rose, il est porteur d’apaisement,

Il adoucit la peine, écarte les soucis,

Le garder sur nos cœurs nous rend plus innocents.

 

Il fait rêver d’un monde où tout homme sourit,

Comme un éden perdu où son scintillement

Peindrait les horizons d’un amour transparent                                                    

                                          

                           L’OBSIDIENNE

 

 

Un peu rébarbative en sa noirceur épaisse,

Elle n’est pas la pierre aux coquettes beautés

Elle saura pourtant par son lisse toucher

Imposer à l’esprit ses intimes promesses.

 

Mystique, ésotérique, elle n’aura de cesse

Vers ses ondes obscures de nous attirer

Pour que son énergie cosmique, illimitée,

En notre être comblé rayonne et se déverse.

 

Dans les couloirs de l’âme, elle fraye un sentier

Qui dissipe les voiles de nos illusions

Et stimule les feux de notre volonté.

 

Dans son puits ténébreux, on aime à méditer,

A se laisser bercer par ses émanations

Imprégnées de justice et de solennité.

 

Résultat de recherche d'images pour "obsidienne noire"

 

 

 

 

 

                           L’AVENTURINE

 

 

 

       Verte comme une feuille ou une tige tendre

Eclose sous l’ombrage des hautes futaies,

Et pareille au regard envoûtant d’une fée

Dont la magie d’amour peut vous réduire en cendres,

 

 

Elle évoque la quête en des mondes perdus,

L’appel de l’aventure auquel il faut céder,

Elle parle du vent vibrant dans les forêts

Et des lutins dansant sur la courbe des nues.

 

 

Elle guérit aussi de bien des maux cachés,

Elle donne confiance, elle accroît l’énergie

Qui chasse l’indolence et la mélancolie.

 

 

Mystérieuse, elle a des nuances lamées

Couleur de lierre clair et de lune argentée

Qui font chanter la nuit et mûrir notre esprit.

 

 

 

Image associée

 

 

 

 

 

 

 

  

Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 17:49

                         

5090313762_ce5f839aeb.jpg 

 

                        LE LAPIS  LAZULI

 

 

                         Bleu profond strié d’or et de points étoilés

                        Tel la voûte du ciel qu’il cherche à égaler,

Paré des attributs de la divinité,

En Egypte il sera collier ou bracelet.

 

Mais il évoque aussi ces masques ciselés

Que portaient les statues dans les temples sacrés

Tandis que sous l’encens aux ondes parfumées

S’opéraient nuit et jour maints rituels secrets.

 

Né en Afghanistan ou au lointain Chili,

Il est auréolé d’un passé légendaire,

Amulette puissante, il protège et guérit.

 

Il stimule l’esprit en le rendant plus clair,

Sagesse et intuition, douceur et  sympathie

Sont les précieux pouvoirs qui émanent de lui.

 

 

 

 

 

 

               7921784974_7423c2006a.jpg

                        

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 12:31

 
Résultat de recherche d'images pour "empreintes de pas"
 
                LE TRIPTYQUE DES EMPREINTES
 
                       3.  Pourquoi donc la douleur…
 
       Pourquoi donc  la douleur laisse-t-elle plus   d’empreintes
       Que la joie, que la paix ou bien que le bonheur ?
        Dans notre esprit meurtri, elle trace un sillon
        Plus profond que celui d’une énorme charrue,
        La terre y est aride et si sèche et stérile
        Qu’aucun espoir n’y peut à nouveau regermer…
        Il en faudra des jours, des semaines, des ans
Pour combler ce grand vide et l’arroser de pluies
Afin que s’y dessine un jardin de bien-être…
Mais grâce à son courage et sa persévérance,
L’homme pourra faucher les herbes de souffrance
Et  fleurir son esprit d’espérances nouvelles.
 
Image associée
Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 12:20

Résultat de recherche d'images pour "jardins de babylone"

 

 

                   LE TRIPTYQUE DES EMPREINTES

 

                          2. Toujours l’homme a voulu…

 

                                Toujours l’homme a voulu

Laisser de son passage

Une empreinte glorieuse :

Sphinx au regard de pierre,

Pyramides immenses,

Jardins de Babylone

Suspendus dans l’espace,

Châteaux démesurés

Dominant les montagnes,

Cathédrales grandioses

S’élevant vers le ciel,

Palais d’ombre au désert

Où chantent des fontaines,

Longs bouddhas sertis d’or

Brillant au cœur des temples,

Statues d’êtres géants

Bravant les vents marins,

Tant de choses encore,

De splendeurs, de merveilles,

Cette quête insensée

Pour tenter d’exister

Dans le livre éternel

Des mémoires humaines,

Comme s’il fallait bien

Justifier nos destins

Par cette architecture

Qui veut défier les Dieux !

 

Image associée

 

 

Image associée

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 20:09

Résultat de recherche d'images pour "marques sur le sable"

 

 

  

       LE TRIPTYQUE DES  EMPREINTES

 

 

               1.    Une empreinte de pas…

 

Une empreinte de pas

Sur le sable mouillé

Va mourir éphémère

Sous le fracas des vagues,

Mais l’empreinte d’un doigt

Sur le papier noirci

A jamais scellera

L’humaine identité,

Et sur la terre humide

Au clair-obscur des bois,

Chaque bête écrira

Dans la glaise docile

Sa griffe ou son sabot

Pour sculpter son passage.

Puis, sur nos âmes tendres,

L’empreinte des malheurs

Coudra des cicatrices

Souvent indélébiles,

Tandis que nous verrons

Parfois autour de nous

Les nimbes du bonheur

Modeler de lumière

Un sourire où naîtra

L’empreinte du bien-être…

Humains et animaux

Gravent comme ils le peuvent

Quelque part dans le monde

Leur preuve d’existence,

Ainsi de lieux en lieux,

Ainsi d’ères en ères,

S’inscrit en signes forts

La Marque de la Vie.

 

 

Image associée



 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 14:03

 

 4330960459_ca58d65a06.jpg

                       LE TRIPTYQUE DES INSTRUMENTS    (2)

 

 

                Nos fragiles douleurs

Vibrant comme des cordes,

Suspendues jour et nuit aux aguets de nos larmes

S’exhument d’une quarte,

D’une tierce sensible

Quand un bémol s’attarde

En pluie de souvenirs…

 

Le piano se recueille

En longues rêveries…

 

Sur les touches couleur d’anthracite et de neige

Surgit un monde étrange,

Une éclosion d’images

Dans un jardin de sons

Qui raconte en souriant des bribes de nos vies…

 

Une histoire s’écrit

Au détour d’un arpège,

Amoureuse balade avec la nuit qui brille

Sous une lune argent,

Quand se taisent enfin toutes rumeurs hostiles…

Et puis comme un soleil,

Ce concerto soliste,

Ame slave qui pleure ou bien rit de bonheur

En exaltant nos cœurs

Envahis d’harmonies…

 

Dans l’esprit coule à flot

La divine musique,

Elixir composé de mille souvenances

Dont les parfums de lys et de lilas discret

S’échappent du piano pour mieux nous enivrer…

                   

 2144523254_5511033e1f.jpg

6241368588_e6d2f5a62d.jpg

                    LE TRIPTYQUE DES INSTRUMENTS    (3)

 

               Gémissante et cruelle,

La trompette déchire

Les cœurs trop douloureux

Qui l’écoutent pleurer,

 

Chaque larme a le goût

D’une amère mesure

Chromatisme qui s’enfle

En tempête de peines.

 

Elle seule a pouvoir

D’éclairer dans la nuit

Les secrets bien cachés

Des âmes malheureuses,

 

Nul ne peut résister

A son appel troublant

Quand, imitant le vent,

Elle s’envole au ciel.

 

On la supplie parfois

De s’habiller de joie

Afin que virevoltent

Ses notes frémissantes,

 

Alors elle se débauche

En cadences jazzy,

Improvise des airs

D’ivresse et de folie.

 

Au souffle fort de l’homme

Qui la serre en ses lèvres,

Elle imprime sa marque

Et ne veut plus se taire,

 

Car un pacte d’amour

Les relie l’un à l’autre,

Sortilège étonnant

D’une alliance rythmique.

 

21981435_041775806e.jpg

 

               

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 13:52

   6990184049_e4dd27c3d9.jpg

 

                TRIPTYQUE  DES  INSTRUMENTS  (1)

 

 

                            Sur l’archet du violon

S’envolent nos passions,

Faisceaux de pourpre et d’or,

Cristaux multicolores,

 

Le son s’enfle et s’exalte

En déchirante extase,

Notre cœur bat l’écho

D’un amour crescendo,

 

Brahms et Tchaïkowski

Gravent dans notre esprit

La mémoire émouvante

De leurs notes vibrantes,

 

L’alto, le violoncelle

En arpèges ruissellent,

Dessinant un pays

Gris de mélancolie,

 

Se peint en noir mineur

L’ombre de nos malheurs

Et notre âme gémit

D’âpre mélancolie.

 

Puis s’allume l’archet

Tel un ardent brasier

Et sa flamme intérieure

Illumine nos cœurs...

 

3932820246_9595c1669f.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0