Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Le blog de Frédérique Ramos, poète.
  • : Ce blog a pour objet de partager mon univers artistique: Poésie, Musique, Arts...
  • Contact

Profil

  • Frédérique STERNBERG-RAMOS
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique.
J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...
  • J'écris de la poésie depuis que j'ai quinze ans: c'est une passion! J'aime chanter (choeurs et chant lyrique au Conservatoire). Je prends aussi plaisir à dessiner et peindre, à lire, à écouter de la musique. J'aime beaucoup les animaux et tous ces magnifiques paysages que nous offre la nature partout dans le monde...

CONTES ET RECITS

Recherche

Pages

Liens

1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 14:44



Résultat de recherche d'images pour "arbres en fleurs"

 

                                   MAI

 

Nous avons vu briller sous des climats brûlants,

Balayées par les vents qui hantent les déserts,

Les sableuses rondeurs des dunes ondulantes

Qui nous disent la marche invincible des jours

Vers un futur lointain qui scelle ses secrets,

Réservant quelquefois l’incroyable surprise

D’une oasis humide aux claires palmeraies…

 

Nous avons vu blanchir sous des frimas polaires

Les champs étincelants d’Arctique et d’Antarctique

Qui s’éteignent la nuit sous les blizzards mortels

Figeant tout paysage en absolue froidure,

Image de notre âme endormie de douleur

Qui ne sait plus rien voir si ce n’est son malheur…

 

Nous avons vu aussi les steppes au matin

Quand les chevaux sauvages aux fougueuses crinières

Galopent à l’assaut des horizons fuyants,

Tout pareils à nos cœurs en quête d’idéal

Qui recherchent les clefs de la joie sur la terre,

Dans le respect du bien et de la liberté…

 

Nous avons vu encore un millier de splendeurs,

La nature aux yeux verts, aux mains d’arbres en fleurs

Qui peint en notre esprit des tableaux de bonheur

Rayonnant en notre être une paix intérieure

Délicate et profonde et qui sans fin grandit :

 L’infinie plénitude et la vénération

De notre humanité face au grand Univers…

Résultat de recherche d'images pour "dunes"

 

 


Image associéeRésultat de recherche d'images pour "paysages polaire"

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 20:47

5992724743_d457b45aaf.jpg6932399741_3a79b9933f.jpg 

                                    AVRIL

 

 

La lumière souvent vient chercher les fontaines

Pour tresser avec l’eau des images du ciel

Qui tapissent de paix ses rêves intérieurs…

Elle aime à inventer des toiles aquatiques

Que d’un pinceau léger sans cesse elle parfait,

Elle joue la candeur en touches virginales,

Peignant des flocons d’aube au long du flot tout pâle

Ou bien pose parfois sur les vasques nacrées

Des arpèges de perle et d’argent et d’opale

Qui paraissent alors des tableaux de reflets…

La lumière souvent habite les fontaines,

Se mêlant à leur onde en alliance sereine

Et c’est pourquoi notre âme auprès d’elle se plaît

A goûter des moments d’une exquise douceur…

 

Image associée

Image associée

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 18:50

3530639801_82cf762464.jpg2361651617_eec4b63cac.jpg5584383693_8c409e2d33.jpg

 

 

                               Le printemps vert aux yeux de menthe,

Aux rêveries adolescentes,

Qui s’éveille en bourgeons rosés,

En pétales de cerisiers,

Le printemps frais qui s’émerveille,

Créant des jardins nonpareils

Où se promène à pas de fée

La brise exquise et parfumée…

Le printemps invente et cisèle,

Sous les ogives bleues du ciel,

Des roses aux tiges très fines,

Couleur de bagues opalines…

C’est aussi le printemps ardent

Qui fend les airs tel un pur-sang

Et qui galope à travers champs

Espérant attraper le vent…

Mais l’heure n’est pas à la fuite,

Le printemps se calme et résiste,

Préférant parler à voix douce

Au fond des bois, au creux des mousses…

Il se forge un cœur de jouvence,

Bruissant d’espoirs, de confidences,

Un cœur tout neuf aussi brillant

Qu’une couvée d’anges dormants…

 

                                 Le printemps fuit, calme et discret

 Cédant la place au clair été…

 

 

5584383693_8c409e2d33.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 20:04

5571883435_23707db2b4.jpg

 

 

              FEVRIER

 

 

 

                                   Le bruit du temps

 

Est si mystérieux

 

Qu’on ne sait pas toujours l’entendre.

 

Parfois, telle une pluie légère,

 

Il frappe à la vitre

 

De nos souvenirs

 

Pour nous rappeler un instant

 

De profonde quiétude.

 

 

***

 

 

 

        Le bonheur s’attrape comme un oisillon nouveau-né,

Il palpite entre les mains,

Fragile, tiède et attendrissant,

On ose à peine le frôler du bout des doigts,

Tenter une caresse tendre…

On a si peur de lui faire mal que, vite,

On le remet au nid ou on le pose à la fenêtre,

Encore tout ému d’avoir pu le toucher un bref instant…

 

 

8866097215_0915145502.jpg

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 13:39

Résultat de recherche d'images pour "hiver"

 

   CALENDRIER POETIQUE :     FREDERIQUE RAMOS

  Publié chez  «  Les Amis de Thalie » à Veyrac                                     

                                         JANVIER

 

                         Dans cette vie si rude et si sombre et amère,

Vie de deuils, d’abandons, de ruptures et de guerres,

Qui parfois fait de l’homme un monstre sanguinaire,

Capable de violer, massacrer, torturer,

De mentir, de tricher, de ruser, de spolier,

D’oublier jusqu’au nom de son humanité,

De devenir serpent, scorpion ou bien chacal,

D’être le plus cruel de la race animale,

Dans cette vie de lutte où l’on doit chaque jour

Se battre pour garder son enfant, son amour,

Sa place, son statut, son droit de liberté,

Son droit d’être compris, entouré, protégé,

Il est un guide qui jamais ne nous délaisse

Un compagnon qui sait adoucir nos détresses,

Qui nous ouvre chemin une lampe à la main,

Qui pare d’arc-en-ciel nos cartes de destin,

Un peu comme le son délicat d’un piano,

Comme l’éclat pastel d’un lever de soleil,

Comme le goût sucré d’un raisin de la treille,

Comme le souffle doux d’un tiède siroco,

Il est là près de nous, il habite en notre âme,

Sans qu’on en ait conscience, il nous baigne de calme,

Intangible, invisible et puissant médiateur,

Lui seul sait nous parler d’un avenir meilleur

Sans doute car il est l’essence de la vie,

                         Il s’appelle l’Espoir, rien n’existe sans lui.

 

Image associée

 

 

     

 

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 17:25

       

8176472838_62aede4b5d.jpg

        Nature, poésie, beauté

 

Essentielle à nos vies, elle a pour nom Beauté

On ne peut exister sans un jour la croiser

Car, telle une pépite au coin noir d’un rocher,

Que seul l’œil d’un chercheur aura pu déceler,

Elle brille  partout, il suffit pour la voir

D’ôter de nos chemins tous reflets illusoires

Pour attraper au vol son véritable éclat

A la fois rayonnant, subtil et délicat.

Allez dans les cités, et sous un escalier,

Dans un recoin obscur très bien dissimulé,

Vous verrez un garçon, le crayon à la main,

Qui dessine en secret sur un grand calepin

Le sourire adorable de sa bien-aimée

Et la ville fleurie qu’il lui a inventée.

 Un peu plus loin, assis sur le banc d’un vieux parc,

Quelque peu délabré et que nul ne remarque,

Vous pourrez entrevoir la silhouette émaciée

D’un homme aux bras couverts d’oiseaux apprivoisés

Qui viennent lui siffler des airs dignes des anges :

Comme un chant de l’éden, la chanson des mésanges

Autour de lui célèbre un hymne à la Nature,

Ce qu’il est de plus beau, de plus frais, de plus pur…

 Encore un peu plus loin - sachons bien observer -

Dans une cour d’école où rôdent les dangers,

Où les jeunes font peur tant leur cœur est fermé,

Trop envahi de peine et de méchanceté,

On entend résonner la chorale appliquée,

Quand soudain se détache une voix si parfaite

Que rien qu’à l’écouter, on se sent l’âme en fête,

 Et dans tous ces regards si sombres et si durs,

Elle fait s’allumer de célestes gravures,

Une image d’un monde où la douceur existe

Où l’on parle d’amour, où la tendresse incite

A l’entente amicale, à la fraternité,

 

Comme il arrive aussi qu’au fond d’une prison

Où le temps est si long lorsque l’on marche en rond,

Un détenu découvre au détour d’une page

Qu’on lui a dit de lire et qu’il tourne avec rage,

Un poème si beau que les larmes lui viennent

Comme une vague fraîche et légère et sereine

Emportant en son flot sa terrible rancœur,

Car les mots magiciens usent de sortilèges

Pour charmer tout esprit, et pareils à la neige

Qui transforme en miroir d’un blanc immaculé

Un paysage ingrat aux contours sans attraits,

Ils magnifient la vie, la parant de couleurs,

Répercutant l’écho d’un mystérieux Ailleurs

Où tout serait baigné d’une infinie splendeur…

 

Et puis, pour chaque humain, quel que soit son destin,

Sa misère ou sa joie, sa gloire ou son déclin,

Il est une richesse, un trésor d’émotions

Offert par la Nature à sa contemplation :

Ces forêts, ces pampas, ces steppes, ces glaciers,

Ces lacs, ces océans, ces déserts mordorés

Qui luisent nuit et jour dès l’aurore rosée

Ou flamboient sous le feu des couchants empourprés,

L’espèce végétale aux mille et un visages,

Et la race animale issue du fond des âges…

Tout ce foisonnement et cette luxuriance

Proliférant sans cesse en nouvelles naissances

Est un spectacle inouï, un  cadeau si précieux

Qu’on le reçoit d’un cœur humblement respectueux…

 

 
 Poésie et Beauté sont les dons de la Vie,

Sa véritable essence et sa haute magie,

Sous la baguette d’or de leurs enchantements,

Notre conscience enfin transcende ses limites,

Son orgueil se désiste et son ego s’effrite,

Elle se fond enfin dans l’éblouissement

De ce qui fut créé pour toute Eternité

Et prêté pour un temps à notre humanité.

 

8621034767_c54b4edc4c.jpg 

    3861800840_f496a9b692.jpg
 
 
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 13:24

8581389328_2b89c98251.jpg 

 

 8581393390_6364c104ef.jpg

Image associée

                               LIRE

 

  Il s’assit sur le sol.  Sur ses genoux croisés,

 Il le posa, rempli d’attente et de respect…

 Il l’avait découvert au fin fond d’un grenier

 Qui datait de l’époque où les humains cherchaient

 Dans d’étranges papiers on ne sait quels secrets…

 Dehors, c’était le bruit des voitures volantes,

Les étincellements des affiches parlantes,

Un univers peuplé d’ondes et de signaux

 Qui parfois l’enserraient tel un mortel étau…

Assis dans le silence et la pénombre amie,

 Il caressa le cuir bien lisse un peu jauni,

Puis, le cœur palpitant, il ouvrit vivement

Le livre qui semblait, tel un puissant aimant,

 L’attirer dans un monde à lui seul réservé.

 Il se souvint alors du langage premier

Et il se mit à LIRE, éperdu, extasié…

 

 Image associée

 

                                    

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 12:19

8675581282_fe4c512a4f.jpg

 Image associée

                                       

                           LE TRIPTYQUE DU POETE (2) 

 

 

 

                               Il cherche quelque chose

Sans trop savoir pourquoi,

Quelque chose de beau,

De parfait, d’essentiel

Qui le hante sans cesse

Où qu’il soit, quoiqu’il fasse…

Il écoute les voix

Parlant à son esprit.

Sur le pont de son âme,

Voyageurs impatients,

Les mots veulent franchir

Les frontières secrètes

Des pays intérieurs

Pour venir sur la page

S’éclore en mille phrases.

Rien ne peut entraver

Leur afflux impérieux

Car leur force est pareille

Aux marées ascendantes,

Au soleil qui se lève,

A l’enfant qui veut naître…

Le poète comblé

Laisse monter en lui

La sève de lumière

Qui est l’inspiration,

Ce suc immatériel,

Cet élixir sublime

Sans lequel il mourrait.

Image associée

 

9457868037_184bedf67f.jpg

Partager cet article
Repost0
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 13:48
 
 8118632603_fc6a390ef9.jpg
 
 
                       LOINTAINS
 
                   Laissez glisser les aubes
Or rose à l’horizon
Imaginez plus loin
Niché sous les nuages
Tapi sous les brouillards
Assourdi dans l’éther
Irradiant nos désirs
Notre lointain rêvé
Sereinement offert
 
 8118639611_caec52c206.jpg
 
 
             TRANSPARENCE     
 
       
            Tentation d’invisible
 
Route vers l’innocence
 
Ascension de pureté
 
Neige et glace miroitantes
 
Suave matière insaisissable
 
Pont vers l’âme profonde
 
Amour d’étoile blanche
 
Rêverie d’absolu
 
Esquisse d’univers opalins
 
Nirvâna scintillant des déserts hyalins
 
Clepsydre ornée de mains limpides
 
Eparpillant nos cristallines utopies
 
 
4263025197_ac1c4d7c7b.jpg
 
 
 3106313679_e7230d438f.jpg
 
Partager cet article
Repost0
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 13:43

    5586492303_beb455df43.jpg

 

 

                      TENDRESSE

 

             Tiédeur, chaleur des bras

Enlaçant et berçant

Nids de confiance

Douceur au creux du monde

Réconfort sans limite

Echange pur

Sauvegarde

Sérénité

Essence fleurie du cœur

 

Résultat de recherche d'images pour "douceur tendresse"

 

Partager cet article
Repost0